Ses conseils pour bien utiliser un vélo à hydrogène Alpha

Patrice OUTRE, responsable de la logistique, est en charge du suivi et de l’entretien des flottes de vélos à hydrogène. De plus, il s’occupe de la formation des différents intervenants (professionnels, institutionnels) en lien avec le vélo à hydrogène Alpha.

En effet, issu du monde de la Montagne, il a été séduit par l’aspect à la fois écologique et technologique du vélo à hydrogène.

Il a également un parcours professionnel riche dans le vélo. Cycliste de longue date, fan de VTT, titulaire d’un CQP (Certificat de qualification professionnelle) Technicien vendeur cycle, il a notamment été en charge de la gestion d’une boutique de location, vente et entretien de VAE (vélo à assistance électrique).

Patrice est aussi co-président d’une association de défense des mobilités douces pour assurer la sécurité des piétons et cyclistes en milieu urbain.

Il vous donne donc ses recommandations pour une utilisation optimale du vélo à hydrogène Alpha.

 Un vélo à hydrogène est avant tout un vélo.

1/Tout d’abord, il faut respecter le code de la route et le casque est obligatoire jusqu’à 12 ans.

2/Le vélo est homologué et répond à la réglementation française. La vitesse du moteur est de ce fait bridée à 25 km/heures. Il est donc possible d’emprunter les pistes cyclables.

3/Il est préférable d’utiliser les deux freins pour une meilleure sécurité de conduite et une longévité accrue du système de freinage.

4/Il faut nettoyer régulièrement son vélo avec un chiffon et un produit d’entretien ne contenant pas de solvant. Attention à ne pas utiliser de jet d’eau ou de lance haute pression.

Il faut apprendre à manier l’assistance du vélo

5/Il faut prendre un peu de temps pour s’approprier le fonctionnement de l’assistance électrique. Le comportement du VAE est légèrement différent de celui d’un vélo classique car il accélère plus vite. Une pratique progressive est idéale et permet de rouler en toute confiance.

6/En fonction de votre besoin (distance, relief), il y a 3 niveaux d’assistance possibles : cruise, tour ou sport.

7/L’assistance du vélo Alpha s’adapte au comportement du cycliste : elle est proportionnelle à la puissance de pédalage.

8/Afin d’optimiser l’autonomie et la performance du vélo, il faut toujours manier en parallèle les vitesses et l’assistance. Par exemple, dans les fortes pentes.

9/Ne pas oublier que l’autonomie d’un vélo à assistance électrique peut varier selon de nombreux facteurs (poids du cycliste, relief, gestion de l’assistance…).

 Il faut prendre soin de sa pile à hydrogène

10/Même s’il est possible d’utiliser le vélo à hydrogène par tous les temps, il est préférable d’entreposer son vélo au sec.

11/Le vélo dispose d’un coupe circuit externe pour l’hydrogène qu’il convient de n’utiliser qu’en cas d’urgence (par exemple en cas de choc important).

12/Comme pour tout véhicule, il faut surveiller sa jauge et s’assurer d’avoir suffisamment d’hydrogène pour la distance que l’on souhaite effectuer. Il est préférable d’éviter de vider complètement le réservoir d’hydrogène. Pour vous aider, le système dispose d’une jauge très précise directement proportionnelle à la quantité d’hydrogène restant dans le réservoir.

Et bien entendu, il ne faut pas fumer en faisant le plein comme pour une voiture…